Quels types de travaux peut-on effectuer avec un prêt travaux ?

pret travaux

Retoucher les murs, revoir la déco, réparer le chauffage, réaménager une pièce, les rénovations font partie des petits investissements indispensables pour préserver la qualité des habitations. Selon l’envergure du chantier, le budget alloué peut être à la portée des particuliers, bien qu’ils doivent souvent recourir à un crédit bancaire pour financer des investissements onéreux. Prêt immobilier, prêt à la consommation, credit travaux, nombreux sont les registres de crédit que les banquiers proposent aux particuliers. La question est de savoir quel genre d’investissement peut-on réaliser avec un prêt travaux. Focus.

Le prêt travaux : Comment ça marche ?

Crédit à destination des particuliers, le prêt travaux est un financement proposé par un établissement de crédit pout la réalisation de projets personnels dont le budget d’investissement ne dépasse pas un montant de 75000 €. Si le projet nécessite plus de fonds à décaisser, le particulier doit dans ce cas recourir au prêt immobilier.

Quels sont les types de travaux couverts par ce financement ?

Le prêt travaux peut être destiné à l’aménagement et à l’équipement des habitations. Dans ce cas, il prend aussi bien l’achat de fournitures que les prestations des artisans et l’achat d’appareils électroménagers. En ce qui concerne les travaux en particulier, ce prêt couvre :

  • Les rénovations et les réparations (plomberie, petite maçonnerie, électricité, etc.)
  • Les aménagements tels que l’ameublement et la décoration
  • Les travaux d’extension (ravalement de façades, installation d’une véranda, etc.)
  • L’isolation et le chauffage
  • Le terrassement d’un terrain à bâtir

Les prêts travaux spécifiques et les travaux financés

Outre le financement proposé par les établissements de crédit, le prêt travaux peut également être octroyé par l’État. Il s’agit d’une sorte d’aide sociale dont l’attribution se fait souvent suivant des critères bien définis. Dans ce cadre, le prêt travaux peut être réparti en trois catégories dont le PCRE, le PAS et le PEL :

  • Le PCRE : le prêt conventionné pour la rénovation énergétique principalement les améliorations ou les nouvelles installations énergétiques. Ce prêt peut également servir pour l’agrandissement d’une habitation ou les diverses adaptations pour un meilleur confort des personnes à mobilité réduite.
  • Le PAS : tout comme le PCRE, le prêt à l’accession sociale couvre en premier lieu les travaux d’amélioration et d’économie énergétique, mais il peut également être utilisé pour financer la mise aux normes d’une habitation.
  • Le PEL : le plan épargne logement peut financer tous les travaux liés à l’aménagement d’une résidence principale ou secondaire. À noter que le plan d’épargne logement est à mi-chemin entre le prêt immobilier et le prêt travaux, car il peut également financer l’acquisition d’un nouveau logement ou d’un local commercial.