La récupération d’eau de pluie, une pratique très économique

La récupération d’eau de pluie, une pratique très économique

De manière générale, l’eau de pluie peut être récupérée pour une utilisation domestique, hors consommation alimentaire. Il est donc possible de la récupérer et de la stocker pour un usage personnel dans certains cas uniquement, mais aussi sous certaines conditions. Cet article présente quelques informations spécifiques concernant l’usage de l’eau de pluie chez soi, les démarches à suivre et la réglementation en vigueur. Revue de détail.

Ce qu’il faut savoir avant de récupérer l’eau de pluie

La récupération de l’eau de pluie représente une certaine démarche très délicate que l’on doit respecter absolument. Avant d’installer l’équipement dédié à ce projet, il faut noter que le fait de récupérer et de stocker l’eau de pluie pour un usage personnel est soumis à de nombreuses conditions. En effet, le propriétaire peut procéder à ce genre d’installation s’il s’agit uniquement d’un usage domestique, hors consommation alimentaire. La récupération de l’eau de pluie peut s’effectuer uniquement dans les cas ci-après :

  • Le remplissage de la chasse d’eau des WC ;
  • Le lavage des sols ;
  • Le lavage du linge, sous condition d’utiliser des produits adaptés pour le traitement de l’eau.

Toutefois, il est interdit d’utiliser à l’intérieur de la maison l’eau de pluie ayant ruisselé sur un toit contenant du plomb ou de l’amiante-ciment. Cela peut être néfaste vis-à-vis du bien-être des occupants de l’habitation. Avant d’aller plus loin, voici comment installer ce genre d’équipement, mais aussi la réglementation en vigueur.

La réglementation sur l’installation d’un équipement de récupération d’eau de pluie

La récupération et le stockage des eaux de pluie requièrent plusieurs conditions, à commencer par l’installation d’un équipement spécifique. Lors de cette étape, il faut s’assurer que l’eau de pluie à récupérer ruissèle uniquement sur une toiture qui ne présente aucun accès, sauf pour effectuer son entretien et sa maintenance. Concernant le stockage de l’eau, celui-ci doit être dans une cuve enterrée ou hors-sol. Attention ! L’usage d’un produit anti-gel est formellement interdit dans la cuve de stockage.
Aussi, la déclaration d’usage de l’eau de pluie est une démarche obligatoire, notamment si l’installation est raccordée au réseau d’assainissement collectif tel que le rejet des eaux usées dans les égouts. Ce cas est surtout valable pour ceux qui utilisent l’eau de pluie récupérée à l’intérieur de la maison. Cette déclaration se fait sur papier libre et doit être adressée au service en charge de l’assainissement à la mairie.

Les divers avantages de récupérer l’eau de pluie

La récupération de l’eau de pluie présente des avantages économiques considérables. Vu l’augmentation du prix de l’eau potable, elle constitue une excellente alternative pour réduire sa facture. L’eau de pluie récupérée permet en effet d’arroser son jardin, de laver les linges, de remplir les chasses d’eau des toilettes, mais aussi de nettoyer le sol. Dans l’ensemble, la récupération de l’eau de pluie permet de constituer un gain économique exceptionnel sur sa facture d’eau annuelle. Son retour sur ce genre d’investissement se rémunère donc rapidement. Par ailleurs, l’eau de pluie récupérée n’est pas du tout calcaire, ce qui permet d’économiser sur les produits d’entretien pour les toilettes et le lave-linge. Le propriétaire n’aura plus besoin d’acheter de produit anti-détartrant ou anti-calcaire. Cette installation est un investissement durable apportant de la valeur ajoutée à son habitation.