Construire une maison provençale : les critères à prendre en compte

maison provençale

Longtemps utilisées comme simples bâtiments de ferme, les maisons provençales constituent aujourd’hui une référence sur le marché immobilier. Grâce à leur architecture originale, elles séduisent de nombreux particuliers. Outre leur style unique, ces édifices présentent la particularité d’être modulables. Ils peuvent bénéficier de multiples améliorations. Par exemple, on peut leur apporter une touche d’architecture contemporaine pour créer une habitation exceptionnelle.

Les catégories de maisons provençales

Pour la plupart, les maisons provençales se composent de peu de bois dans les charpentes. Pour cause, ce type de construction provient des anciennes habitations construites à l’époque où le feu était encore craint. Elles étaient construites à base de pierre et de plâtres, mais avec peu de bois. De même, les maisons provençales d’aujourd’hui n’utilisent que peu de bois. La toiture reste alors basse et la terre cuite est utilisée pour couvrir la toiture.

Il existe trois catégories de maisons provençales : le mas, la bastide et les habitations de villégiature. Le mas est une petite ferme orientée vers le sud. Généralement, ce type de construction comporte des fenêtres au nord, ce qui protège le bâtiment contre le mistral.

La construction d’une maison provençale de type bastide est caractérisée par de grandes fenêtres et une toiture sur quatre pentes. Érigées sur deux étages, ces maisons rappellent l’architecture des bâtiments du XVIIe siècle. En ce qui concerne les maisons de village, on les trouve surtout dans les campagnes en hauteur. Ces constructions se composent de plusieurs étages.

Quelles sont les régions où l’on retrouve les maisons provençales ?

Les maisons provençales se retrouvent dans les régions du sud-est de la France. Cependant, elles sont surtout construites dans la région de Provence, notamment dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, du Var, du Vaucluse et des Alpes-Maritimes.

La plupart des maisons provençales sont de type mas. Par le passé, elles servaient d’exploitations agricoles, et s’étendaient sur des dizaines de kilomètres. Au fil du temps, certaines d’entre elles ont bénéficié de travaux de rénovation. Ainsi, elles ne sont plus utilisées à des fins agricoles et constituent des maisons familiales offrant un cadre de vie agréable aux occupants.

Les critères à considérer pour implanter une maison de type provençale

Afin de réussir l’installation d’une maison provençale, quel qu’en soit le type, le mieux reste de confier l’opération à un architecte. Sur la base des spécificités du projet, ce dernier recherche l’emplacement idéal. Il prend en compte de nombreux facteurs comme la zone géographique, la topographie, l’orientation du terrain et les raccordements aux différents réseaux. En outre, il consulte les données météorologiques de la région pour déterminer le type de construction qui convient.

Par ailleurs, l’architecte, expert en matière de construction, veille à ce que le projet se déroule dans le respect du code de l’urbanisme. Ainsi, s’il s’agit d’une commune possédant des documents d’urbanisme, l’architecte devra consulter le plan local d’urbanisme (PLU). Par contre, si la région n’en dispose pas, il tient compte du règlement national d’urbanisme (RNU).

Si vous envisagez de construire votre maison provençale, solliciter l’accompagnement d’un architecte demeure une option à envisager. Outre ses différentes fonctions précédemment exposées, le professionnel vous accompagnera pour la réalisation des démarches administratives et techniques.